WellCareMedicalCentre.com

Moelle osseuse, placenta, cordon et cornée

nbsp; La moelle osseuse est une substance gélatineuse, molle, jaune rougeâtre, contenue dans le canal médullaire des os longs ou plats. Il a une fonction hématopoïétique; en fait, il produit les cellules sanguines. Il existe deux variétés de la moelle osseuse, rouge grande activité fonctionnelle et un jaune riche en cellules riches en matières grasses.

Le placenta est un organe qui se développe pendant la grossesse, en adhérant à la muqueuse de l'utérus et permettant des échanges métaboliques entre la mère et le fœtus. De il bifurque le cordon ombilical.

Le sang des string ombilicale qui pendant neuf mois nourrit le bébé dans l'utérus est riche en cellules souches ou les cellules qui produisent des globules blancs, globules rouges et les plaquettes, les mêmes contenues dans la moelle osseuse et indispensables pour le traitement de la leucémie, les tumeurs du sang. La leucémie est d'abord traitée par chimiothérapie et, dans les cas où elle est inefficace, par une greffe de moelle osseuse et maintenant aussi par celle du sang placentaire.

L'opération de prélèvement est très simple et s'effectue à la fois dans les parties spontané que dans les césariennes. Le sang est prélevé après que le cordon a été sectionné et que le bébé a été physiquement détaché de la mère et donné au néonatalogiste. La veine ombilicale est canulée et le contenu peut s'écouler dans un sac stérile.
Opération très simple qui doit avoir lieu dans les 15 minutes: le sang placentaire est utilisé pour coaguler. Il ne présente aucun risque ni pour l'enfant ou de la mère, mais il vous permet de récupérer ce matériel précieux qui autrement seraient jetés.

Le sang une fois que la récolte doit être transporté au laboratoire de transplacentaire Bank à traiter dans les 24 heures à la levée. Si le résultat du test est favorable, attendez six mois pour plus de contrôle sur la mère et enfin l'unité devient partie de la banque et les données sont saisies anonymement

La première transplantation a été réalisée avec succès par prof. Gluckman en 1989 sur un enfant atteint d'une forme particulière d'anémie.
Le sang recueilli à la naissance du petit frère a été utilisé, sang parfaitement compatible.

En 1992, la première banque
de le sang placentaire.

En 1993, la première greffe pédiatrique a été réalisée avec du sang placentaire non consanguin.

En Italie, de 1994 à aujourd'hui, plus de soixante transplantations ont été pratiquées. Actuellement, il y a six banques qui ont du personnel spécialisé pour la collecte, la classification et la conservation des unités placentaires.
Les banques sont toutes contrôlées par Grace, une organisation qui vérifie le fonctionnement des structures, assurant la qualité du sang


La cornée est la membrane antérieure transparente de l'œil. Il permet aux stimuli visuels de pénétrer dans l'œil, de stimuler la rétine puis de «voir». Si elle devient opaque ou modifie sa courbure naturelle - provoque une maladie traumatique telle qu'une blessure ou une brûlure - elle perd la vue, qui ne peut être retrouvée qu'en remplaçant la cornée malade par une cornée saine. Ce dernier ne peut provenir que d'un donneur.

Comme il n'a pas de vaisseaux sanguins, le tissu cornéen jouit d'une sorte de privilège d'un point de vue métabolique et immunitaire. L'histoire de sa greffe ne manque cependant pas d'échecs, ainsi que d'expériences qui vous font aujourd'hui sourire. Lorsqu'en effet, à la fin du XIXe siècle, la première tentative de remplacement de la cornée malade fut enregistrée, l'idée d'appliquer un verre de montre fut utilisée.

En Italie, le don des cornées est régi par la loi 301/93 qui prévoit le consentement écrit des parents et le retrait seulement après la constatation du décès, cependant dans les 12 premières heures. L'assentiment de la famille est prépondérant sur la volonté exprimée dans la vie par le défunt.
Il n'y a pas de limites d'âge pour le donneur et les cornées des personnes ayant des problèmes de vision tels que la cataracte ou la myopie peuvent également être utilisées. Dans le cas d'une personne atteinte du SIDA ou de l'hépatite B ou C, il n'est pas possible de se retirer. En cas de décès d'un co-membre hospitalisé, la procédure à suivre est simple: il suffit de montrer la volonté du don au personnel médical du département et de signer un consentement écrit; ce sera le personnel pour conseiller les ophtalmologistes des nosocomio. Top
Voir Aussi